Campagne «Réduisons de moitié la pauvreté!»

Caritas salue le fait que le Conseil fédéral prend au sérieux le thème de la pauvreté en Suisse. Mais le budget cadre de près de 9 millions de francs répartis sur cinq ans proposé pour le programme fédéral est modeste et sans commune mesure avec l’ampleur de la pauvreté en Suisse. Voici pourquoi ce programme fédéral ne peut être qu’un élément de la lutte contre la pauvreté. Le Parlement doit lui aussi épuiser sa marge de manœuvre. Par ailleurs, les sommes dépensées pour lutter contre la pauvreté dans la politique familiale, éducative et sociale doivent à nouveau être considérées comme des investissements dans une société solidaire et porteuse d’avenir et pas uniquement comme des facteurs de coûts.

En 2010, Caritas a appelé à une décennie pour réduire de moitié la pauvreté. La classe politique, les milieux économiques et Caritas doivent se démener pour faire chuter de moitié, d’ici 2020, le nombre de personnes en situation de pauvreté.

Nous nous adressons au monde politique et économique et nous demandons que:

La Confédération et les cantons rendent compte chaque année de ce qu’ils entreprennent pour éradiquer la pauvreté; que les principes régissant l’aide sociale soient unifiés au niveau national; que la Confédération, les cantons et le monde économique visent à promouvoir les entreprises sociales; que tous puissent achever une formation professionnelle.

De son côté, Caritas s’engage de la manière suivante:

Nous observons et examinons les efforts de la Confédération et des cantons en matière de politique de la pauvreté. Nous renforçons nos services de consultation sociale pour les familles touchées par la pauvreté. Nous doublons le nombre d’épiceries Caritas dans lesquelles les personnes pauvres peuvent se procurer des biens de consommation courante à des prix avantageux. Nous créons des entreprises sociales offrant quelque 1000 emplois.

Faire un don

Et soutenir le travail de Caritas

Epiceries Caritas
Plus d'infos
 
 
Projet «Schulstart+»
Plus d'infos