Pauvreté en Suisse

La pauvreté se montre sous un jour différent selon les lieux, et elle a des répercussions différentes. En Haïti, la pauvreté, c’est de ne pas avoir de toit et pas d’argent pour assurer sa subsistance. Souvent même, l’eau potable et la nourriture font défaut.

En Suisse, on est pauvre lorsqu’on ne gagne pas un revenu suffisant pour entretenir sa famille, lorsqu’on n’arrive pas à payer l'assurance-maladie ou disposer d’un logement décent, ou lorsqu’une visite chez le dentiste est hors de prix. La pauvreté en Suisse est synonyme d’absence de contacts avec les autres, d’exclusion de la société et d’absence de perspectives. Elle est souvent cachée.

Mais elle existe bel et bien : on considère qu’une personne est pauvre lorsqu’elle doit se débrouiller avec le forfait fixé par la Conférence suisse des institutions d’action sociale (CIAS). Concrètement, cela représente une somme de 33 francs par jour pour manger, se déplacer, se vêtir, maintenir son hygiène personnelle, payer le téléphone, la télévision et Internet.

Faire un don

Et soutenir le travail de Caritas

Trappe de pauvreté: dettes

Caritas dettes conseils

Plus d'infos